base de données
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dossier #04 Le Concile de Malte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devil Tiger

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Dossier #04 Le Concile de Malte   Dim 15 Fév - 7:22

Le Concile de Malte

Même avertissement que pour Arachnos, ces informations sont très très chaudes, le Concile de Malte est très loin d'être une légende et est peut être un des plus dangereux groupe qu'il est possible d'affronter, non pas pour leur puissance sur le terrain qui est toute relative (l'Arc ou l'Avant-Garde sont probablement plus dangereux en terme de puissance de feu) mais c'est une organisation faite par les humains pour des intérêts humains, les meta-humains ne sont qu'un outil.

Je n'insisterais jamais assez sur le danger que représente cette organisation et les informations qui lui sont associées, ce dossier est uniquement pour les yeux, si j'apprends que ces informations se baladent dans la nature et qu'en plus on sait que j'en suis l'auteur, les choses risquent de très mal tourner, et pas seulement pour moi.

Oui, c'est une menace.


L'histoire du Concile de Malte.

Cette organisation est l'héritage pervers de la guerre froide.

A l'époque de la guerre froide, le gouvernement des États-Unis a promulgué une loi appelée le "Might for Right Act" cette loi considérait que les méta-humains et leurs pouvoirs étaient une ressource nationale et de ce fait pouvait être réquisitionnée en temps de guerre.

Cette loi fit que de très nombreux super héros furent envoyés sur divers front de la guerre froide, principalement pour des opérations noires, sabotage, espionnage, assassinat et j'en passe, beaucoup y laissèrent leur vie, et les organismes gérant ce système prenaient soin d'envoyer les méta-humains gênants ou ceux issus de minorités dont certaines étaient considérées comme douteuses ou potentiellement déloyales dans les missions les plus dangereuses... Cette loi permit au gouvernement de s'assurer de contrôler de potentiels contre-pouvoirs sur leur territoire.

Cependant, c'est ce même Might for Right Act qui permit aux Etats-Unis de tenir tête au bloc de l'Est en ce qui concerne l'espionnage et la recherche. La loi fut abrogée quelque années plus tard par un lobby de super-héros de Paragon City. Ne laissant sur la ligne de front de la Guerre Froide que ceux qui étaient vraiment volontaires.

Et ça n'a n'as plu a tout le monde, loin de là, de plus ça permit à l'URSS de temporairement reprendre l'avantage.

C'en fut trop pour deux hommes très important de la scène des renseignements de l'époque, Roger Vrabel, directeur de la CIA et Neil Macintosh, directeur du MI-6. Ces deux individus réunirent certains de leurs semblables voyant les choses de la même façon lors d'une grande réunion secrète à Malte. Ils décidèrent d'organiser une branche paramilitaire clandestine et indépendante de l'OTAN pour tenter de reprendre l'avantage sur les communistes. Cette organisation fut connue plus tard dans certain cercles sous le nom "d'Exécutants de Malte".

Et pour ce qui est de reprendre l'avantage, ça, ils l'ont reprit. Libérés des contraintes de la moralité, ou de ce qu'il en restait à l'époque, et des loi ou des droits de l'Homme, les Exécutants de Malte ont mené une guerre de terreur et de destruction systématique contre le bloc de l'Est. Leurs méthodes étaient d'une efficacité cruelle et rapidement, par leurs actions ils mirent l'URSS à genoux.

Dans les années 80 Neil Macintosh et Roger Vrabel décédèrent et une lutte de pouvoir s'ensuivit pour savoir qui dirigerait et quels seraient les nouveaux objectifs de l'organisation maintenant que la Guerre Froide était terminée. Il y eut une violente purge au sein de l'organisation et la nouvelle cabale à sa tête dirigea ses opérations dans le but d'imposer au monde entier leur version pervertie du capitalisme et d'un monde parfait et ils tournérent leur regard vers le Moyen-Orient et l'Asie.

Les méthodes de cette organisation ne sont subtile que par leur nature secrète mais ils ont recours à ce qui se fait de pire: rapts, meurtres, contrôle mental, conditionnements, chantage, terrorisme, torture et j'en passe. Ils sont la manifestation de ce que l'on peut imaginer de pire comme organisation militaire secrète et dépourvue de toute moralité.

La structure du Concile de Malte est similaire à ce que l'on peut régulièrement trouver au sein des cellules terroristes, de combattants de la liberté et toute autre organisation clandestine.

Donc, petit rappel...

Le principe de base de ces organisation est ce que l'on appelle une cellule, chaque cellule est indépendante du reste de l'organisation et la communication se fait à sens unique d'un responsable régional vers la cellule pour donner des instructions. La cellule sait que les autres existent mais ne peut dire ni où ni quel est leur rôle, de ce fait, il n'y a aucune information à en tirer et sa destruction n'affecte pas le reste de l'organisation.

Chaque cellule a un responsable, ce dernier a généralement un moyen d'urgence pour contacter sa hiérarchie mais le moyen en question ne permet généralement que d'envoyer un message générique et souvent anodin qui fait office d'avertissement vers une cible impossible à identifier car sans aucun rapport.

Les membres de la cellule mènent une vie d'apparence normal, ils ont souvent une famille et passent généralement pour des individus sans histoire, dans la vie courante ils n'ont aucun rapport entre les uns et les autres, quand la cellule est en phase de dissimulation, un des membres se charge de s'assurer que tout les autres n'ont pas été compromis, la façon la plus courante consiste à placer le "veilleur" dans une tâche où il voit beaucoup de monde, comme par exemple un stand de hot-dogs dans un parc, chaque membre de la cellule est supposé passer à une heure fixe dans le lieu dit, à la vue du "veilleur" sans pour autant savoir qu'il est vu, si des gens manquent à l'appel, ils ont été peut être compromis.

Toutes ces méthodes rendent l'infiltration et la surveillance très difficile et les informateurs peuvent souvent s'avérer être des pièges afin d'éliminer une menace potentielle. De plus, avec l'organisation en cellules et certaines cellules plus importantes présentes de façon redondantes il est difficile de s'assurer d'avoir fait des dégâts permanents à l'organisation dans son ensemble, même frapper à la tête peut s'avérer futile, d'autant plus que les dirigeants sont certainement des individus au dessus de tout soupçons.

En opération les agents du Concile se font assez souvent passer pour des membres d'une organisation gouvernementale obscure, existante ou complètement bidon, mais suffisamment convaincante pour écarter les forces de police et les civils. Vous ne trouverez bien entendu aucune preuve de l'identité réelle d'un agent sur son cadavre et dans ses effets personnels et rien qui ne puisse compromettre sa cellule.

Capacités opérationnelles.

En tant que force spécialisé dans les opérations noires, le Exécutants de Malte comptent principalement sur leurs soldats, beaucoup sont des vétérans de services secrets ou de forces spéciales qui se sont vu offrir un pont d'or pour un peu plus d'action.

La dotation des agents de terrain comprend leur fameux uniformes bleu nuit en kevlar renforcé avec des senseurs intégrés pour faciliter la communication et surveiller les signes vitaux du soldat et de sa cible, des lunettes de vision nocturne, ils sont également équipé d'un fusil d'assaut haute technologie, de grenades araignées et à fragmentation et d'un tazer. Les officiers sont souvent équipés de grenades étourdissante en plus de la dotation standard.

Il y a quelque troupes spécialisées dans leur rangs, on trouve des ingénieurs de terrain, similaires aux simples soldats mais capable de déployer rapidement des tourelles mobiles avec mitrailleuses coaxiales jumelées. Les plus craints sont les "Sapeurs" équipé d'un fusil "inducteur de contre-coup bio-énergétique" qui a la délicieuse capacité de priver les méta-humains de leurs forces. On trouve également dans leurs rangs des assassins que l'on appelle "Bandits" à cause de leurs chapeaux de cow-boy et leurs foulards, ils sont équipés de revolver gros calibre comparables aux Colt Python avec lunette utilisés pour la chasse, mais capable de changer de munition en cour d'engagement pour utiliser des balles diverses comme des munitions à l'azote liquide, des balles incendiaires ou explosive voire même empoisonnées, ils sont également équipés de téléporteurs à courte portée. Les Bandits sont de loin les troupes les plus dangereuses que le Concile puisse déployer, les sapeur relevant davantage de la nuisance que du véritable danger, leur réputation est très surfaite.

En cas d'engagement majeur le Concile peut déployer des unités blindées mobiles connues sous le nom de Titan, il en existe trois modèles: Hercule, Zeus et Chronos. Les titans Hercule sont les plus petits, équipés d'un canon à plasma et de missiles, deux titans hercules peuvent se combiner pour former un titan Zeus, plus puissant et plus résistants. Dans les engagements de grande envergure ou une puissance de feu conséquence est nécessaire, le Concile peut faire appel au titan Chronos, qui est une monstruosité d'une dizaine de mètres de haut, similaire à un titan Zeus surdimensionné, l'année dernière j'ai vu une de ces horreurs raser jusqu'aux fondations un quartier de Kowloon.

Conclusion


Je n'ai pas beaucoup de recommandations à faire concernant cette organisation, en cas d'engagement neutraliser les sapeurs rapidement est toujours une bonne idée, mais les Bandits sont des cibles prioritaires, j'ai vu beaucoup de gens mourir bêtement une balle dans la nuque car ils se sont acharné sur le type avec le flingue qui fait de la lumière et oublié les cow-boys.

En cas de conflit dépassant la simple escarmouche occasionnelle, il est vital de ne pas sous-estimer le Concile, ses capacités et son influences, les types en bleu ne sont que le sommet de l'iceberg, derrière il y a des espions et des génies du renseignement et de l'assassinat et une bonne poignée de méta-humains sous contrôle mental. Le Concile n'engage rien de moins qu'une guerre d'extermination contre ses ennemis, le meilleur moyen de s'en sortir est d'être soit mort (comme moi) ou de ne pas avoir marché sur leur plate-bandes en premier lieu, car tôt ou tard, ils seront là.

J'inclus deux annexes, la première concerne une organisation encore plus secrète que l'on croise assez régulièrement au côté des Exécutants de Malte (mais pas seulement) et l'autre concerne deux agents que l'on retrouve régulièrement impliqués dans des histoires concernant le Concile de Malte, l'un est un agent du gouvernement opérant sous le pseudonyme de Crimson, l'autre travaille pour la Freedom Corps sous le nom de Indigo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devil Tiger

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Dossier #04 Le Concile de Malte   Dim 15 Fév - 8:02

Les Carreaux d'Artemis (HRP: Knives of Artemis en anglais, vivent les traductions en carton!)

Alors là... si on m'avait proposé de rejoindre leurs rangs il y a quelque années, j'aurais signé sans l'ombre d'une hésitation. Bon, maintenant c'est trop tard, mais j'ai une certaine admiration pour elles, c'est d'ailleurs pour ça que je ne leur fais aucun quartier, pas seulement par respect mais surtout parce qu'elles n'en font aucun...

Il y a beaucoup de rumeurs et de légendes autour des Carreaux d'Artemis, qu'il n'y en a que cent à la fois, qu'elles vénèrent l'antique déesse de la chasse, que tuer n'est pas qu'un boulot pour elles, ni un art, ni une passion mais une religion.

Je pense qu'il y a du vrai et du faux mais même pour des experts, les Carreaux restent un mystère complet.

Leur histoire est un mystère insondable, autant que leurs motivations.

On peut les croiser régulièrement aux côtés du Concile de Malte mais pas seulement, elles travaillent pour qui y mettra le prix et ce prix est souvent très élevé, mais les Carreaux d'Artemis vont accomplir le contrat comme si leur vie en dépendait.

Ce que je sais concerne principalement leur recrutement, je sais qu'elles visent principalement les jeune femmes douées pour le combat, les langues étrangères et le piratage informatique, ce qui leur offre de solides bases pour y construire leur entrainement. Il arrive parfois qu'elles choisissent d'autres femmes selon leurs lubies mais cela sert apparemment toujours leurs buts.

L'organisation était probablement assez restreinte avant la première guerre rikti mais depuis elles ont sérieusement agrandi leurs effectifs.

L'entrainement de base consiste à des exercices physiques de plus en plus difficiles, natation sur de grande distances, course sur de longues distances avec ou sans une lourde charge, une fois les quotas obligatoires atteints, le véritable entrainement est censé commencer, et là, je ne sais rien de ce en quoi ça consiste, et probablement personne en dehors de leurs rangs ne le sait.

Autant que je sache, rejoindre les Carreaux d'Artemis est un acte sans retour, il n'y a pas de démission possible, même si il y a eu quelque cas très très rares de défection, très peu de celles qui ont quitté leurs rangs ont vécu longtemps à moins de se cacher dans les rangs d'une puissante organisation comme Arachnos ou la Freedom Corps.

Capacités opérationnelles


La dotation de leurs agents est assez emblématique: des shurikens, une arbalète montée sur le poignet, des grenades, les incontournables chausse trappes et leurs fameuses épées, sortes de grand couteau de combat dentelé, sa forme est très fonctionnelle mais il a une importance religieuse pour elles. Elles ont également des lunettes de vision nocturne et leurs combinaisons disposent d'un camouflage optique très avancées.

Avec les drones riktis, les Carreaux d'Artemis sont les seuls personnes qui arrivent à me détecter et je n'ai absolument AUCUNE idée de comment elles s'y prennent.

Se battre avec les Carreaux d'Artemis c'est comme danser à pied nus sur un cactus en jonglant avec des épées au milieu d'une autoroute les yeux bandés.

Elles s'attaquent régulièrement à des super héros ou super vilains isolés ou même en groupe juste pour s'entrainer, et elles mènent toutes leur batailles comme si c'était la dernière, sans céder le moindre centimètre de terrain. Acculé, même le Concile de Malte ou l'Arc baissent parfois les armes mais elles... jamais, il faut les battre jusqu'aux dernières car elles ne laissent jamais tomber tant qu'elles sont conscientes.

Pour conclure, il n'y a pas grand chose à dire, les Carreaux d'Artemis sont très très rares, les affronter est toujours une expérience assez marquante pour tout ceux qui y ont survécu, et ils ne sont pas très nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dossier #04 Le Concile de Malte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dossier sur maison d'édition
» casualplay : dossier de presse
» [résolu]Dossier de naturalisation
» DEMANDE DE DOSSIER PERSONNEL
» ouverture dossier csst/retrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diamond Corp :: DC sur city of heroes (archives) :: Relations publiques-
Sauter vers: