base de données
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Blaze Eickhoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valmont Konogan



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: L'histoire de Blaze Eickhoff   Lun 14 Avr - 5:27

Prologue

Dans la rue on m'appelle Beck, je suis une nouvelle recrue chez les Krânes. Pour tester ma force, ils m'ont emmenés dans un hangar abandonné où s'organise des combats clandestins. En ce moment, je me prépare dans une salle qui sert de vestiaire: je cache un couteau dans ma botte, après tout, rien ne m'interdit l'usage d'une arme blanche. Celui qui sera mon adversaire dans la cage entre dans la pièce, me saluant négligemment. Il est plutôt athlétique, mais pas très grand. Ça va être simple, je me suis frotté à des Trolls plus costaud. Je rentre dans la cage, et il arrive peu après. Ils referment la cage, désormais nous sommes deux animaux sauvages, seul l'un d'entre nous en sortira vivant. Vakojin hein...je vais te faire la peau!

Je lui fonce dessus, et lui colle un uppercut qui l'envoi au sol. Il ne se relève pas? C'est déjà fini? On m'a mis un faible pareil pour me tester? C'est une insulte...J'entends un rire qui s'élève, c'est le sien. Un rire moqueur, tandis qu'il se relève, puis son regard change. Il me provoque...quel merdeux! Je vais lui montrer moi qu'on ne se moque pas d'un Krâne! Je sort mon couteau et me jette sur lui, lame en avant. Au moment où j'allais le toucher, il fait un pas de côté, attrape mon bras, et le casse d'un coup de genoux. Mais peu importe, chez les Krânes, on fait abstraction de la douleur, et puis juste avant j'ai pris des analgésiques, je ne sens rien, si ce n'est l'os qui casse.

Le désespoir me gagne petit à petit, aucun de mes coups ne parvient à le toucher, il esquive si simplement et contre-attaque si efficacement...ce type n'est pas humain! Puis je croise son regard, et je vois ses lèvres bouger. L'instant d'après, il a disparu de mon champ de vision. Où est-il! Alors que je tourne la tête dans tout les sens pour le chercher, j'entends un déplacement d'air derrière moi. Je me retourne, et ma dernière vision, c'est celle de mon adversaire en l'air, le pied se dirigeant vers mon crane...Je tombe au sol dans un craquement sourd. Les sons et les voix s'éloignent, et je sens un liquide chaud couler le long de ma tête, et puis, je ne sais pourquoi, j'ai sommeil...je vais dormir, juste un peu...juste un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmont Konogan



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: L'histoire de Blaze Eickhoff   Lun 21 Avr - 14:14

Chapitre 1: Heureux évènement?

Nous sommes aux Etats Unis, à Manhattan. Tout commence dans ce petit appartement, comme il en existe des tas d'autres, situé dans ce que l'on appelle "Little Italie". Dans cet appartement, c'est la folie: madame est en train de perdre les eaux. Pour être précis, c'est madame Laura Eickhoff-Spiagari, femme de monsieur Ethan Eichkoff. Ce jeune couple sera bientôt rejoins par un troisième membre, enfin ça, c'est si monsieur Eichkoff retrouve la clef de leur voiture pour emmener sa femme, et la panique n'aide pas vraiment à clarifier les idées. Madame retrouve la clef, et nos deux protagonistes se dirigent vers la voiture, qui elle fait bien vite le chemin vers une clinique. Oh, ce n'est pas du grand luxe cette clinique, mais c'est bien mieux que de mettre au monde sur le parquet grinçant de l'appartement. Madame se fait emmener par les infirmiers, tandis que monsieur commence à faire les cent pas. Une heure passe, puis deux, puis trois. Monsieur commence à s'inquiéter, d'autant plus que son paquet de cigarettes est maintenant vide. Puis enfin, la libération! Le docteur marche vers lui. Nous sommes le 2 mai 1986, il est 1h24, et son fils ou sa fille vient de naître.

Cependant...monsieur n'a pas encore remarqué l'air ennuyé du docteur...Celui-ci le prend à part, et lui explique qu'il y a eu des complications durant l'accouchement. Devant l'incompréhension de l'homme, le docteur ne peut que lui dire la vérité, et fait l'effet d'un coup de couteau dans le coeur de celui-ci: sa femme est morte en accouchant...et la seconde annonce n'arrange rien. Le docteur lui demande en plus si des tests peuvent être effectués sur le bébé, car son iris est blanche, et il se peut que cette "malformation" soit due au fait que l'enfant soit un mutant. Monsieur refuse sec, car pour lui, si il se révélait que son enfant était un mutant, cela signifierait que ce n'est pas le sien. Personne dans sa famille, ni dans celle de sa défunte femme n'était un mutant. Le docteur acquiesça à regret, puis confia l'enfant, étrangement solide pour son âge, à son père. Sur le chemin du retour, monsieur ne pensait plus qu'à une chose: c'était cet enfant qui avait pris la vie de sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmont Konogan



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: L'histoire de Blaze Eickhoff   Lun 28 Avr - 9:57

Chapitre 2: La naissance d'un montre.

Ethan avait appelé son fils Blaze, comme sa défunte femme le lui avait demandé. L'homme éleva son enfant seul, sans le désir de se remarier, ou de rencontrer quelqu'un d'autre. Son fils était la seule chose qui lui restait de sa femme, sa femme qu'il aimait tant. Les premières années furent très dur pour lui, et le soir, une fois le bébé calmé et endormi, il se mettait à boire, de sombre pensée lui traversant l'esprit, comme celle qu'il avait eu dans sa voiture le soir de la naissance de Blaze: que c'était la faute de ce dernier si sa femme était morte. Après tout, c'est vrai, le bébé aurait pu mourir, il en aurait fait un autre à sa femme. Pourquoi avait-il fallu que le contraire arrive? Il finissait par s'endormir sur son vieux fauteuil, devant la télé, presque tout les soirs...

Blaze a maintenant 7 ans, mais il ne va pas à l'école, son père n'a pas assez d'argent pour l'y mettre. Alors à la place il reste chez lui et s'occupe comme il peut, c'est à dire la télé. Pour son âge, il est plutôt débrouillard. Il a été obligé de le devenir pour se cacher lorsque son père rentrait, sinon il se faisait battre à coup de boucle de ceinture. Il ne comprend pas pourquoi son père lui fait ça, mais il pense que c'est à cause de la crise. Il ne sait pas qui est cette personne, mais à cause d'elle son père travail pour des gens qui ressemble à ceux qui se tirent dessus à la mitraillette dans les films. Il n'a pas de copain, à vrai dire, il préfère éviter les gens de son immeuble, parce qu'ils l'appellent "le monstre". Juste parce qu'il a les yeux blancs, pourtant c'est comme ça depuis sa naissance, il ne comprend pas pourquoi on le traite de monstre, puis en plus il n'a jamais mangé personne...

Et puis un soir, son père rentra, ivre, comme d'habitude. Sa ceinture à la main, il hurlait.

-"Blaze! Blaze! Viens ici tout de suite!" vociférait-il, tandis que Blaze avait vite fait de se cacher sous son lit.
-"Si je dois te chercher, je vais frapper plus fort!" dit-il en jetant sa bouteille au sol. Blaze sort de sous son lit et se cache dans son placard, tandis que les pas du bourreau se font plus proches. Puis lorsque son père entre dans sa chambre, Blaze coupe sa respiration. L'homme regarde sous le lit, puis ouvre la porte du placard, Blaze sursaute et croise le regard de son père. Ca y est, cette fois c'est fini se dit-il, il va avoir le droit aux coups de ceinturon.
-"'BLAZE! Montre-toi!" hurle son père. Blaze ne comprend pas: il est juste en face de son père, et ils sont yeux dans les yeux! Puis son père affiche un rictus mauvais, l'attrape et le jette contre le lit.
-"Tu t'étais bien caché hein...c'est fini..."
-"Papa! Pourquoi tu fais ça!" pleura Blaze.
-"Pourquoi? Tu me demandes pourquoi?! l'interrogea son père. Pour lui c'était évident: il lui avait pris sa femme! L'insolence de l'enfant le mit hors de lui, et fouetta en direction de Blaze. Blaze lui sentit ses jambes le faire partir en avant pour bondir et se relever plus loin après une roulade. Son père jeta la ceinture au sol.
-"Tu oses?!" lui demanda en hurlant son père, puis il s'avança vers lui.
-"Papa non!" hurla Blaze en pleurant. Il vit le poing de son père se lever, et lorsque celui-ci s'écrasa sur sa joue, il tomba dans les pommes, assommé.

Quelques heures plus tard, après un appel d'une voisine à cause du bruit et des hurlements, la police était intervenue...
-"J'ai jamais vu ça..." dit un jeune policier. "C'était un vrai carnage...y'a du sang partout...pauvre petit..." rajouta t'il.
-"C'est vrai que c'est pas commun ce genre d'histoire...pauvre gosse, j'espère qu'il avait perdu connaissance avant de voir son père se faire démembrer...j'en ai encore la nausée..." dit un autre policier un peu plus vieux, et un troisième s'approcha d'eux.
-"S'passé quoi ici?" leur demanda t'il, et le plus vieux des deux lui répondit.
-"On pense qu'il y a eu une agression, mais on a pas trouvé de trace d'effraction. Un homme et son fils. Le fils est emmené à l'hôpital, mais apparemment il est juste dans les pommes, par contre son père...", il déglutit, repensant à l'horreur, puis reprend. "Son père s'est fait arracher un bras, l'autre est en partie déchiré, il a les deux jambes pétés avec fracture ouverte, et le crâne complètement défoncé...je sais pas qui a fait ça, mais c'est un monstre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Blaze Eickhoff   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Blaze Eickhoff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diamond Corp :: DC sur city of heroes (archives) :: Archives :: Backgrounds et libre écriture-
Sauter vers: