base de données
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 à propos du "Docteur Sweetsong" ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 30 Mar - 9:37

Voici un extrait de l'ouvrage "hurlements silencieux", autobiographie rédigée par le Professeur Liebiewsky(Alias DR.Sweetsong) et parue au mois de juin 2007 à propos de ses quelques années passées chez Crey's Industries...
"(...)( ces évenements ont eu lieu au mois d'octobre 1989) la première fois que j'ai stabilisé la fréquence dite de "rupture",j'ai tenté de bondir en direction du premier interrupteur d'urgence car j'ai senti immédiatement un vrombissement traversant les murs du labo jusqu'aux vitres Securit,puis c'est tout le carrelage qui s'est effrité en moins d'une seconde ....Nous nous sommes retrouvé mon assistante et moi au beau milieu d'une demi tonne de gravats ...avec pour clore la journée une mise à pied sans solde de quinze jours, ce que j'ai vécu , je dois l'avouer , comme le pire affront de ma carrière!(...).
Qu'on me juge sur mes résultats en usant d'arguments clairs et concis passe encore ,mais qu'un technocrate qui n'a jamais tenu une éprouvette de sa vie me traite d'incompétent, c'en était trop! ...Le lendemain ,j'envoyais deux mails de démission ...un adressé à madame Crey(fille) en personne, et l'autre à ma pauvre assistante Simone J. qui depuis lors à été mutée au service archives ...."


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Lun 18 Juil - 22:06, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Mer 2 Avr - 4:48

Voici une lettre provenant de la correspondance personnelle d'HarryJ. Liebiewsky alors qu'il passait ses vacances en Autriche avec sa seconde épouse Anna ...(NB:Madame étant autrichienne d'origine ,ses parents lui avait cédé leur petite propriété aux alentours de Vienne)
[fond sonore recommandé :
http://www.youtube.com/watch?v=ZAydj4OJnwQ ]
[26 juillet 2001]
"...Quand tu trouveras cette lettre ,ma bien aimée , toi la femme de ma vie ,tu en connaitras le sens avant même de l'avoir lue , toi qui me connais si bien ...
Nous en avons parlé maintes fois , et tu as toujours été catégorique sur ce sujet ,si j'acceptais les fonds de "qui tu sais " pour parachever mes recherches dans le domaine de la défense, tu arrêterais de me soutenir comme tu l'as toujours fait...
Oh comme je te comprends ma douce colombe ,mais le désir de réaliser enfin quelque chose de déterminant dans cette vie a été le plus fort ...je ne pourrais supporter de finir mes jours ,caché dans notre petit potager D'Astoria ,te regardant vieillir et ne cessant d'imaginer tout ce que j'aurais pu réaliser ...au lieu de cultiver des tomates transgéniques qui ne seraient sans doute même pas comestibles.
Je t'aime et tu auras toujours la plus grande place dans mon coeur...mais si je refuse cette offre ...je ne serais plus que l'ombre du chercheur brillant et tenace dont tu es si vite tombée amoureuse pour mon plus grand bonheur...je ne pourrais jamais oublier ton sourire...
(...)Tendrement, Harry


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Lun 18 Juil - 20:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Mer 23 Avr - 8:50

Journal Personnel du docteur Harry J.Liebiewsky ;en date du 23 Avril 2008...
"(...),je crois que j'ai pris un malin plaisir à tuer ces gens ...moi qui avait fait ce serment , moi qui à priori devait soigner mon prochain sans distinctions d'aucunes sortes sans préférences et sans réticences,Hippocrate ou Hypocrite Harry ?...Suis je idiot,ou bien n'aurai je pas pu imaginer quelles sombres actions nous allions mener à terme?Bien sûr que je savais!...
Je ne puis me résoudre à l'évidence ...je suis un criminel en puissance ...tous ces ultrasons , toutes ces explosions de tympans !Combien d'oreilles internes à jamais détruites ?Combien de boites craniennes ont implosées sous les assauts répétés de mon module de combat ??...
Au moins , que ce soit pour Miss Edelweiss ou pour satisfaire mon égo ,je ne tomberai pas dans les abysses glauques des dictionnaires médicaux moisis par le temps ...je suis un grand chercheur;et aussi un battant , et c'est ce qui fait que j'ai survécu à tous ces savants fous de kermesse rurale!!(note pour plus tard:Créer une liste noire de ces vendeurs de sirop pathétiques)
En tout cas , je ne fais pas reculer l'humanité par mes découvertes ,et ces gens seraient morts de toute facon un jour ,sous une bulle d'ultrasons ,ou sous la lame de S....;ou encore totalement irradiés par mon confrère I...peu importe!Ils étaient voués à une mort certaine ...alors,pourquoi m'en blâmer;pourquoi?...


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Lun 18 Juil - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 12 Oct - 12:06

...[un petit appartement de St-Martial,zone pavillonnaire privée,7h01...]

Chapitre I :"Les Démons du passé"

"Un bruit sourd et massif sur la porte réveille d'un bond la jeune fille qui dormait jusque là paisiblement aux côtés du professeur Liebiewsky.D'un geste hésitant, elle tente de réveiller ce dernier qui dort encore comme un nouveau né , comme si ce bruit sortait tout droit de son rêve vaporeux.Le professeur ne bouge pas ...
Un second tambourinage sur la porte en bois massif lui fait ouvrir un oeil puis le deuxième , lorsqu'ils entendent tous deux à travers la porte ces quelques mots:
"Ouvrez Professeur , nous savons que vous êtes là!"
Immédiatement , Le vieil homme comprend qu'il ne s'agit ni du service d'étage d'un de ces hôtels bon marché dans lequel il échoue quelquefois quand il est trop saoul pour rentrer ,ni de son voisin un peu simplet qui chercherait encore son chat .Il se redresse énergiquement pour s'asseoir dans le lit , regardes la jeune femme à ses côtés puis prend 10 secondes pour réfléchir à ce qu'il va faire dans l'urgence ."J'ai bien le droit d'être accompagné; pense t-il ;pour une fois ..."
Il regarde à nouveau la jeune femme un peu plus réveillé cette fois et esquisse le sourire narquois d'un homme fier de lui .
Une autre voix se fait entendre,visiblement plus calme et embarrassée que la première.
"Allons Professeur , ne nous obligez pas à enfoncer cette belle porte , nous avons juste quelques questions à vous poser!.."
Après une courte hésitation , il se lève et enfile en sautillant vers la porte son pantalon de costume visiblement froissé; et serre au mieux la ceinture de cuir qui l'entoure avant d'ouvrir le judas et d'observer l'aspect de ces hommes si matinaux et déterminés.
Il reconnait d'emblée le mauvais goût vestimentaire des officiers de police en civil qui semblent s'impatienter derrière la porte .Il referme le Judas et chuchote "m..."
Il se tourne vers la chambre où il aperçoit la jeune femme déjà en train de s'habiller à la hâte derrière la porte , il s'en approche et la ferme ,se recoiffe d'un geste habile de la main,puis retourne ouvrir aux agents...
"Messieurs bonjour , dit-il d'un air assuré, que puis je faire pour vous à une heure si matinale ?"
Celui qui semble le moins gradé des deux se lance:
"-Hmm, vous êtes bien le professeur HarryJ.Liebiewsky monsieur?"-son collègue lève les yeux au ciel -je ... nous avons un mandat de perquisition professeur si , si vous permettez ..."
"-Ai-je vraiment le choix jeune homme? "
Il s'écarte et les invite à entrer d'un geste de la main , et en observant à nouveau le plus âgé des deux , fronce les sourcils et se dit "je connais celui là"....

(à suivre...)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Lun 18 Juil - 20:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 19 Oct - 12:10

Pendant que les inspecteurs effectuent leur sale besogne , Harry se dirige machinalement vers la cuisine équipée de ce trois pièces plus que confortable qu'il a acquis à grand prix , vu sa situation , et il le considère comme un placement malin , vu qu'il peut le louer à la semaine l'été, à quelques jeunes couples fortunés pour une somme rondelette .
Il s'apprête à faire partir deux expressos , pour lui et la demoiselle qui a partagé son lit cette nuit ...."Comment s'appelle t-elle au fait? N'est ce pas Barbara ou ,ah non , c'est plutôt Rachel je crois "Il se ravise un peu honteux , et essayes de se souvenir des détails de sa soirée d'hier , non sans mal .
"Café messieurs ?" lance t-il en croisant le plus jeune des deux fonctionnaires , apparement occupé à visiter les lieux pendant que son collègue fouille des documents publicitaires jetés sur la table il y a quelques jours déjà ...
"Heu oui , merci monsieur , heu je veux dire professeur.Avec deux sucres si c'est une grande tasse s'il vous plaît".
"Je peux savoir ce que vous cherchez messieurs , sans indiscrétions ? Nous pourrions tous gagner un temps précieux ,n'est ce pas ?"
"_Votre temps est plus précieux que le nôtre ;professeur ; d'après ce que nous ont révélé vos relevés bancaires "...
Harry fronce les sourcils et serre les dents pour ne pas montrer sa colère:
"J'ai le revenu confortable d'un chercheur en fin de carrière , inspecteur , et je pense qu'il est largement proportionnel au travail fourni , mais tout est relatif .
_Commissaire ; répond t-il visiblement vexé; divisionnaire ...et bientôt principal et pourtant , sans vouloir être mesquin , je ne touche pas le quart de vos revenus ."
"C'est bien dommage , commissaire, pardonnez moi , mais vous n'avez sans doute pas choisi la bonne voie .L'état est peu reconnaissant envers ses serviteurs les plus fidèles malheureusement..."dit il en esquissant un sourire au moment où il apparait avec un plateau sur lequel reposent quatre cafés , du sucre jeté pèle mêle , et une boîte de lait.
Au même moment , le commissaire remarque la petite porte dérobée au fond de la chambre , qui mène à la salle de bain .
"Où mène cette porte?" demande t-il ,comme pour changer de sujet .
Oh , celle là ? A la salle d'eau bien sûr .Mais elle est occupée j'en ai peur ."
Les deux hommes se regardent interloqués .
"Vous ne nous aviez pas dit que vous n'étiez pas seul Professeur ...
_Oui et alors ?C'est une jeune femme qui ...
A cet instant le loquet de la porte en question s'ouvre , laissant apparaitre la jeune blonde rayonnante et fraichement remaquillée ...les deux flics en restent comme deux ronds de flan .
"Bienvenue messieurs , ah , Harry chéri , tu as fais du café ? Merveilleux !"Elle se tourne vers les policiers encore en train de baver et leur lance en chuchotant "Il est formidable , il pense à tout"; avec un clin d'oeil.
"_Humm oui ,bien sûr madame heu ...mademoiselle ?"
Harry lui même est étonné de l'assurance de cette jeune Call-girl face aux inspecteurs , alors qu'il ne se souvient même pas de son prénom ," Elle a visiblement plus d'un tour dans son sac la jeunette"; pense t-il;"à moins qu'elle ne soit habituée à ce genre de situation?"
Le commissaire un peu jaloux et excédé change subitement de ton , comme si on venait de le tirer d'un rêve printanier:
"Merci pour le café professeur , mais nous avons une journée chargée qui nous attend, alors j'irai droit au but .Pardonnez moi chère madame , je dois m'entretenir en privé avec monsieur Liebiewsky...la jeune fille sourit en entendant ce nom tordu qu'elle ne connaissait même pas :"pendant ce temps , nous parlerons chiffons avec votre collègue monsieur , pas de soucis ..."
Arrivés tous deux dans la cuisine , le Commissaire se présente enfin ...je suis Karl Schwimmer professeur , et je suis un ancien partenaire et ami de cet homme , le reconnaissez vous ?Il lui tend la photo froissée et jaunie d'un jeune homme à l'allure fringante et sexy , qu'on aurait dit prise pour un casting de cinéma dans les années 70.
Harry ne voit que très mal de près et sans ses lunettes .Il part les chercher en s'excusant , passe devant les deux autres , et revient rapidement à la cuisine , curieux de savoir enfin de quoi il s'agit ...il chausse sa paire de Cartier dorées à l'or fin et observe ...
C'était Jack !! Il n'avait pas plus de 25 ans sur cette photo , mais déjà ses fameux favoris ...Harry retient son souffle pour ne pas paraitre concerné ...
"_Jamais vu commissaire , désolé , je ne connais pas cet homme ; qui plus est , il n'est pas de ma génération ni de ma promo à la fac , c'est évident ..."
Le commissaire soupire profondément puis rétorque calmement:
"il a disparu depuis bientôt 6 mois , et la seule piste que nous ayons , tient dans un virement bancaire de votre compte à son compte , en date du 13 Mai 2008...._il sort un vieux relevé bancaire chiffoné et surligné de sa poche intérieure..._ que voici ...
Le vieux professeur fait semblant de décortiquer le document attentivement ...
"C'est sûrement une erreur commissaire ,croyez moi ".
_" Une erreur de 500 000 $ Professeur ?En effet j'ai mal choisi ma voie ...."Dit il en repliant le document "Si jamais la mémoire vous revenait cher monsieur Liebiewsky, n'hésitez pas à m' appeler à ce numéro , en attendant , je vous prierais de ne pas quitter les Insoumises ces prochaines semaines...merci de votre compréhension professeur"...conclut-il en lançant un sourire narquois et victorieux .
"Allons y ,Harold !"
Le jeune homme se redresse comme un piquet à l'évocation de son prénom,et s'arrache difficilement de son fauteuil , sans pouvoir quitter des yeux la jeune femme qui l'a facilement hypnotisé ...les deux hommes quittent l'appartement et saluent discrètement le professeur et sa compagne .Ce dernier ferme à double tour derrière eux ....
"Pourquoi cette visite Harry ? Tu as des ennuis chéri ?"
"-_Pas du tout ma jolie , ne t'en fais pas , c'est juste un malentendu "sur ces mots , il embrasse tendrement le jeune femme et la serre dans ses bras pour la rassurer ... *

(A suivre...)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Jeu 23 Sep - 19:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 26 Oct - 9:00

Chapitre II : "Les lauréats"


{Cimetière de l'est, en dehors du comté de Masden;1er novembre 2007;18h24}

Une silhouette en trench coat sombre , lunettes noires opaques, entre dans l'allée principale.Il traverse l'endroit comme son jardin , d'un pas calme mais assuré ,il semble connaitre parfaitement les lieux .
Il s'arrête devant une première tombe , replace un bouquet tombé à cause du vent et repart dans l'autre sens .Il s'arrête à nouveau plus longuement ,devant une tombe de marbre noire , joliment décorée, sur laquelle sont gravés ces quelques mots :
"Ici repose Thomas G.Covax , chirurgien et chercheur brillant , qui a donné sa vie pour sauver celle des autres ...
L'homme aux cheveux gris mais encore fournis , la raie sur le côté , soupire ...il ouvre son trench coat et fouille dans sa poche intérieure .Il en tire une fleur blanche qui ressemble à un lys , la dépose sur le marbre noir et fait volte face ....
Un rayon de soleil transperce enfin les nuages et commence à éclairer la carrosserie du 4x4 noir qui a transporté le vieil homme jusque là...un chauffeur à casquette et en costume gris en sort et ouvre la porte .
"Nous partons déjà Professeur ?Demande t-il étonné...
-Oui Todd, retournons à l'Embarcadère , avec un peu de chance , nous aurons du soleil sur la route ."
Le véhicule s'éloigne , laissant derrière lui un endroit chargé de souvenirs et de promesses ;et le soleil se reflète sur sa plaque blanche à l'indicatif des Insoumises ..


{Campus de l'université d'Astoria session 1976-77; Chambre 822}

Après cette sixième tentative ,Harry se remet au travail et essayes de finir le réglage complexe des deux petits hauts parleurs de sa fabrication , pour les adapter sur le casque bricolé à la hâte par son condisciple et ami,compagnon de chambrée , le futur brillant chirurgien de Steel canyon Thomas Covax,qui n'a alors que 23 ans .
Pour les besoins de leur partiel en travaux pratiques, ils n'ont pas hésité à réquisitionner le pauvre bâtard du concierge de leur Campus ,qui passe son temps à ronfler ou à manger des sucreries".Sur le ton cynique qui lui est si typique ,Thomas tente de détendre l'atmosphère:
"Ce chien a toutes les chances de devenir aveugle avant que tu ne le rendes sourd Harry ,hahaha"...
Ce dernier reste concentré et ne répond même pas ...Trente secondes plus tard , il se redresse d'un bond et déclare en manquant de peu de renverser sa chaise et le reste de café froid posé à proximité de son fer à souder :
"Ca y est mon vieux ,et cette fois c'est moi qui aurai la meilleure note à dix contre un !"
Thomas approche de l'objet en tentant de comprendre ce qu'Harry a bien pu changer par rapport aux cinq fois précédentes...
Il ajuste le casque sur le museau du chien et envoie une première impulsion .Le chien se redresse aussitôt , comme si il avait retrouvé sa toute première jeunesse .
"Regardes"...
A la seconde impulsion , Harry inverse la fréquence et le chien s'effondre comme foudroyé ...Thomas sursaute et s'approche pour placer sa main devant la truffe du chien ...
Harry éclate de rire .
"Hahaha tu vois ce que je te disais ?C'est encore plus efficace que je ne le pensais!
-Je m'incline , cette fois on dirait bien que tu touches au but , mon cher confrère..."
Les deux étudiants se regardent en souriant; et l'amitié profonde qui les lie est palpable à cet instant.

(à suivre ...)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Mer 30 Mar - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Mar 28 Oct - 3:41

Après six années d'études acharnées , le grand jour de la remise des diplômes approche , et le président du jury qui n'est autre que le grand professeur Reyes , expert en chirurgie de l'oeil et spécialiste des ouvrages de référence en Anatomie ,ne peut que se rendre à l'évidence:la promotion 70/76 est un "millésime ",comme le groupe d'enseignant d'élite aime à le rappeler non sans humour ,pour encourager leurs disciples mais sans leur faire perdre de vue qu'il est bon de ne jamais trop se prendre au sérieux , même quand on est considérés comme les plus grands cerveaux de la planète.
Thomas et Harry sont bien sûr au rendez vous , rasés de près et impeccablement vêtus , prêts à étouffer tellement leurs noeuds de cravate sont serrés et inconfortables.
Le très distingué Docteur Hermann Reyes, toussote un peu avant de commencer son discours , tout le monde est pendu à ses lèvres...
"Mes très chers confrères, mesdames et messieurs du jury , chers parents...aujourd'hui j'en suis convaincu , notre relève se trouve bien parmi vos enfants , nos chers élèves , ici présents ...."
Sans tarir d'éloges à leur égard , le vieux professeur semble s'endormir lui même sur son discours , et ce n'est qu'au bout de trois quarts d'heure interminables qu'il passe le flambeau au père de Thomas, l'illustre Docteur Covax , expert mondial en biologie cellulaire, pour appeler sur l'estrade chaque nouveau diplômé.
Les élèves les moins brillants passent en premier , pour finir par les trois lauréats , qui sont quatre cette année .Cette nouvelle semble étonner tout le monde , tant cette situation est exceptionnelle pour ne pas dire unique .On appelle donc Laura Griffith ,avec une moyenne de 17.5 , et une mention pour ses travaux étonnants sur l'empathie animale et les réflexes conditionnés.Le deuxième n'est autre que Garfield Jobrowitz,qui a plafonné à 19 sur 20 toute l'année en Physique,et pour finir ...il appelle nos deux comparses , amis de toujours , avec la même moyenne générale de 18.75 , donc 4 notes parfaites en examens chacun , ce qui leur vaut une mention spéciale du jury , et une médaille d'honneur du ministère de l'éducation .Harry est surtout récompensé pour ses travaux remarquables sur les ultra-sons , et Thomas pour ses recherches sur les greffes et les nouvelles technologies laser de chirurgie , totalement révolutionnaires à l'époque.
Cette section d'élite n'avait d'ailleurs été crée que dans ce but ultime en 1948,dénicher les plus grands talents américains et récompenser à juste titre ces jeunes cerveaux , mais surtout les empêcher de fuir à l'étranger et ainsi redorer le blason des chercheurs américains ,sérieusement terni par Openheimer , et sa tristement célèbre bombe H.
Bras dessus , bras dessous , les deux amis montent sur l'estrade avec une apparente fierté.Thomas et son père se congratulent longuement , puis vient le tour d'Harry qui , machinalement , cherche dans la foule un regard ami , comme pour combler un vide .
"Comme j'aurais aimé qu'ils soient là , tous les deux , à m'applaudir et à verser une larme peut être , eux qui ne pleuraient jamais ..." pense t-il...
Après des félicitations qui lui semblent interminables encore , Harry profite de la dispersion générale pour s'éclipser en douce , traverse un jardin en contrebas , ôte sa toque et range sa médaille qui fait au moins 1 kg dans sa poche intérieure ...
Il s'asseoit sur une souche d'arbre abandonnée au milieu du chemin comme sonné, et éclate en sanglots , comme un enfant , et étrangement , ses pleurs lui font du bien , il les ressent comme une libération , un bond en avant .....et se rappelle qu'il n'a pas eu d'enfance pour profiter de ce genre de moments à l'époque .
"Je dois aller plus loin encore!" Finit-il par dire ,instinctivement, et se redresse avant d'essuyer ses larmes . Il repart d'un pas décidé en direction de sa chambre pour faire enfin ses valises et commencer à vivre ...

(à suivre...)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Dim 8 Fév - 6:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Lun 24 Nov - 18:03

Chapitre III :"Correspondances"

(Laboratoire S.L.M Chemicals ,Banlieue de Seattle ,4 ans plus tard...)


Une nouvelle médication nécessite toujours des mois voir des années de recherches , de mises au point , d'échecs , de nouvelles tentatives , et parfois pour un abandon pur et simple du projet ...Cette fois , Harry a trouvé la parade idéale , il alimente son directeur de recherches de petites découvertes annexes mais non négligeables financièrement , et celui-ci se félicite souvent de cette acquisition , en appelant Harry son "poulain" ou sa "poule aux oeufs d'or"ce qui l'amusait au début , mais finit par l'agacer quand il constate que son projet principal n'avance pas...
Depuis Astoria , Harry et Thomas ont fait leur chemin , chacun de leur côté cette fois , mais ils maintiennent une relation épistolaire régulière et se téléphonent aussi souvent que leurs horaires tardives le permettent .Ce matin du 30 avril 1981,Une laborantine zélée apporte son courrier à Harry , éspérant qu'il remarque un jour autre chose que les éprouvettes qu'elle tient dans la main, mais absorbé par ses formules, il ne daigne même pas lever ses yeux sur elle pour la remercier .Il attrape la lettre d'un geste sec et la pose à côté de lui en lancant un bref "hmmm merci miss"...
Un bon quart d'heure plus tard , il jette un oeil furtif sur le cachet de la poste et reconnait l'écriture de son ami qui depuis Lausanne , lui envoie des nouvelles de la grande convention des innovations chirurgicales et la présentation des nominés au prix Nobel de médecine de l'année.
En soulevant la lettre , il en découvre une deuxième au liseret blanc et bleu à l'entête de Crey's Industries...
C'est déjà la troisième en deux mois et il a jeté les deux premières sans les lire , car il connait trop bien la réputation sulfureuse de ce Holding monstrueux , et surtout avec quelle véhémence et quel acharnement ils recrutent des dizaines de jeunes chercheurs sous payés pour se livrer à des expériences des plus douteuses dans le plus grand secret.Il s'apprête à jeter celle là aussi , quand soudain il hésite , puis se ravise et l'ouvre en déchirant la belle enveloppe d'un geste nerveux .IL écarquille les yeux quand il voit les conditions d'embauche qu'on lui propose , accompagnées d'une assurance vie chiffrée à cinq zéro ,destinée à la personne de son choix .
Il souffle bruyament , s'étire sur sa chaise et regardes dans le vide devant lui en laissant glisser la lettre sur la paillasse.
Après de longues minutes de rêveries, il se lève , enlève sa blouse blanche et la roule en boule avant de la poser sur le petit bureau avoisinant ,reprend son courrier et part d'un pas décidé au second étage , chez monsieur Wipe,le comptable .
C'est décidé , il n'est plus question de faire mumuse avec des marchands de lessive et d'aspirine ,Harry se rappelle qu'il avait d'autres ambitions et que ses 4 années passées sur le marché du travail ont bien failli le dégouter des sciences à vie !
Thomas allait sûrement l'incendier , mais le pire , était d'imaginer ce qu'il serait devenu si il avait poursuivi cet ennui mortel pendant encore 30 ans de "carrière",pour enfin devenir l'idole des pharmaciens !
Balivernes!Son destin était heureusement tout autre , et il voulait prouver au monde entier qu'il était un visionnaire et non pas un de ces néophytes outrecuidants qu'il détestait par dessus tout ...
En rentrant chez lui , dans son confortable loft de central Edison square, il s'empressa d'attraper son bloc et d'écrire à son ami la gande nouvelle ...


( à suivre ....)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Ven 30 Oct - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 8 Fév - 7:06

(Quartier résidentiel de Brickstown...6 semaines plus tard)


Harry est assis sur un des innombrables cartons stockés dans l'entrée de son tout nouvel appartement de Brickstown,logement de fonction refait à neuf , dont il ne paiera même pas un cents de loyer comme son contrat avec Crey's Industries le stipule .Il prend le temps de souffler après avoir refermé la porte derrière le dernier déménageur qui lui a fait signer les papiers d'usage ...il est exténué.
Il ne sait même pas sur quel projet on le fera travailler mais pour 300 000 $ par an plus un plan retraite et sa fameuse assurance vie , il ne fera certainement pas la fine bouche .Il reste tout de même inquiet d'un point de vue éthique.On dit tellement de choses étranges sur ce Holding et sur ses façons de convaincre ses partenaires, sur ces ramifications nombreuses et surtout sur sa dirigeante , la noble héritière d'une fortune familliale colossale ; dont les titres on été acquis; selon certains tabloïdes ; de la façon la plus douteuse qui soit .
Il ne parvient pas à cacher son appréhension en ce qui concerne son premier rendez vous avec cette dernière prévu dès le lendemain.Harry regarde sa montre machinalement quand la sonnette de son interphone retentit.
"Oui?" lance t-il d'un ton sec et visiblement agacé ...
_"Harry , c'est moi !" Le jeune chercheur se redresse soudain , car il a reconnu la voix de son meilleur ami , qui a pris le premier vol de Bern jusqu'à New york où il a loué une belle Mustang flambant neuve , histoire de se faire plaisir sur la route , et de fêter dignement l'évenement.
_"Thomas , tu es déjà là hahaha!On vient de terminer , montes!"dit- il tout en appuyant sur tous les boutons de l'appareil qu'il ne connait pas encore.
Les deux hommes se font une longue accolade et aucun des deux ne semble vouloir lâcher l'autre pendant quelques secondes.
_"Enfin , vieux renard !Alors comme ça tu fais du gringue au meilleur parti des Etats _Unis ?Je ne voulais manquer ça pour rien au monde haha!!"
_"Mais enfin !...Harry s'interromp et les deux hommes se mettent à rire franchement ...
"Ah comme c'est bon de te retrouver" poursuit-il ...
_"Viens par ici "poursuit Harry" Enlève ta veste et mets toi à l'aise , on va essayer de retrouver ma cafetière dans tout ce fatras , et on parlera du bon vieux temps".
Thomas s'éxécute , et voilà nos deux compères bras dessus bras dessous , comme au jour de la remise des diplômes , le sourire aux lèvres, prêts à refaire le monde ...


(à suivre...)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Dim 8 Fév - 9:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 8 Fév - 8:13

Chapitre IV
"Le projet "Echoes"[fond sonore recommandé : http://www.youtube.com/watch?v=yb5ZjmpmMbg ]

(Lundi 16 avril 1981 8h57,Entrée Est de "Crey's Folly")

Thomas a décidé d'accompagner son ami de toujours jsuqu'au bureau de la Comtesse , fier et en même temps curieux de voir de ses propres yeux à quoi ressemble l'Empire Crey , dont tout le monde semble parler dans la profession..
Harry porte un complet veston qu'il a fait retoucher pour l'occasion ,en velours gris /beige du plus bel effet, et il a acheté un feutre dans les mêmes tons de couleur qui surplombe sa paire de lunettes fétiches , des Cartiers dorées qu'il s'est offert avec sa première prime chez S.L.M.Chemicals.Il semble nerveux et , malgré qu'il soit assis à la place passager , on dirait à voir les mouvements de ses genoux , que l' accélérateur et l'embrayage se trouvent de son côté.Il passent enfin le second point de contrôle .Un officier de sécurité surarmé s'approche de la vitre de Thomas et soulève brièvement la visière de sa casquette, comme pour dire bonjour ...Thomas baisse la vitre de la Mustang rapidement .
"Bonjour messieurs , puis je voir vos laissez passer je vous prie?"dit -il d'un ton froid et distant .
Harry s'exécute en montrant le badge qu'il a attaché au revers de sa veste , puis l'officier regarde longuement Thomas , en attendant un réaction de ce dernier qui ne vient pas .
"Vous n'avez pas d'autorisation monsieur ?"demande t-il calmement tout en fronçant légèrement les sourcils .
"Je vais donc vous demander de rebrousser chemin monsieur , nous allons appeler un de nos véhicules pour conduire le professeur jusqu'à la patronne monsieur, toutes nos excuses."
Thomas soupire bruyamment , puis sort son portefeuille en cuir apparement bien rembourré .Il en sort une liasse d'environ mille dollars bien pliés.
"C'est un blague monsieur ?"demande l'officier visiblement vexé .
"Allons Thomas!Monsieur n'est pas un de ces douaniers verreux,voyons!"Harry toussote et se force à sourire malgré lui .
"Veuillez patienter ici messieurs , je reviens dans une minute."L'officier retourne dans sa guérite et attrape son téléphone.
_"Ah bravo !"dit Harry , en colère"Tu nous as magnifiquement présenté là , si on ne se fait pas arrêter pour mon premier jour , ce sera une chance"Harry croise les bras en signe de protestation et soupire longuement."
Au lieu de s'excuser , Thomas rit à gorge déployée:
_"Hahaha!!Ne t'en fais pas mon grand , tu as toujours été le plus trouillard de nous deux, crois moi , même en Suisse tous les gars en uniforme touchent un salaire de misère pour se faire tirer dessus , il faut bien qu'ils arrondissent leurs fins de mois!Comment crois tu que j'ai réussi à ramener mon matériel jusqu'à Lausanne Harry? Haha, ce que tu peux être naïf des fois !"...Harry reste muet et hausse les épaules les bras toujours croisés, puis il regarde en direction du gardien, toujours collé au téléphone.IL remarque soudain une énorme caméra fixée au dessus de la guérite qui bouge dans leur direction...
L'officier raccroche puis revient vers la voiture,en s'adressant à Thomas:
"La comtesse vous souhaite la bienvenue Docteur Covax ainsi qu'à vous , Professeur Liebiewsky."
Les deux hommes se regardent l'un l'autre , interloqués.
"Madame la Comtesse vous fait savoir qu'elle a pris la peine de nous verser des salaires suffisants pour ne pas être tentés d'accepter des pots de vin, monsieur "Dit-il avec un sourire narquois .
_"Humm et bien , ouvrez nous la grille jeune homme"répond Thomas en levant le menton.
L'Officier s'exécute , et la Mustang s'engouffre lentement dans un épais brouillard de vapeurs industrielles ...


(à suivre...)


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Jeu 23 Sep - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: PRELUDE   Dim 2 Aoû - 12:54



Dernière édition par Dr.Sweetsong le Lun 18 Juil - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: EPILOGUE   Jeu 6 Aoû - 7:05



Dernière édition par Dr.Sweetsong le Lun 18 Juil - 19:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Dim 9 Aoû - 8:18

(...)(Suite du récit , chapitre IV)( 6 mois plus tard...)

Impressionnés par les moyens attribués aux scientifiques et l'avancée technologique de Crey's Industries , les deux chercheurs ont décidés de faire comme à la faculté d'Astoria ,chambre commune, et ainsi pouvoir se ressourcer et ne plus avoir de comptes à rendre à qui que ce soit hormis la comtesse Clarissa Crey elle même .
Cette dernière ;très judicieusement ; ne les as pas mis à travailler sur le même projet .Elle connait trop bien leur complicité et sait que chacun d'entre eux a une spécialisation scientifique poussée dans des domaines très différents qu'il convient d'exploiter au maximum pour que leurs salaires astronomiques soient parfaitement rentabilisés...
Harry travaille donc sur la mise au point d'une arme à résonance ou à ultra-sons ; dont la Comtesse voudrait équiper si possible tous ses exotanks de sécurité ...pour éviter les interventions trop bruyantes et indiscrètes ; tandis que Thomas emploie tout son génie en chirurgie laser , sur un projet tenu encore secret même pour la plupart des employés de Crey...ce qui agace passablement le docteur Liebiewsky.
L'ambiance entre les deux amis de longue date se dégrade peu à peu , et Thomas finit par expliquer à son ami d'enfance de quoi il retourne ...
" ...C'est ...c'est fantastique Harry !Tu n'imagines même pas de quoi nous sommes capables aujourd'hui ...je crois que je ne réalise même pas encore la portée de ce truc ..."
Harry reste perplexe et semble pendu aux lèvres de Thomas en attendant la suite comme un enfant à qui on raconte Blanche Neige pour la première fois.
L'autre sort de ses songes de grandeur un instant , puis reprend ses esprits.
"_Et alors ? répond Harry , impatient ,"de quoi s'agit il ?Quel est ce fameux truc si extraordinaire qui a mis tout l'étage cinq sans dessus dessous bon sang ?!"
"_Et bien ....au départ elle nous a présenté un confrère génial qui a trouvé le moyen d'accumuler des impulsons électriques dans le système nerveux en hypermétabolisant un sujet rongeur de base , un cobaye , puis un rat ...nous sommes en ce moment même en train d'appliquer la formule sur un cochon de lait , mais nous ne parvenons pas encore à stabiliser c'est à dire à stocker cette énergie , je travaille sur la moelle épinière du sujet depuis plus de trois semaines pour trouver un moyen ...Harry ...je n'avais jamais vu ça ...ces gens se foutent des conventions d'Oslo ou de Genève sur les principes et les bla- bla des politiciens qui font mourir tous nos vrais projets dans l'oeuf ...c'est du sérieux !!"
_"Ah c'est ça du "projet sérieux " pour toi ??!Bordel Thomas , qu'est ce que c'est que ces conneries ?Vous voulez faire une centrale électrique de tous les pauvres marcassins qui trainent dans la région ? Et bientôt , grâce à vous tous," les génies de l'impossible ", chaque étudiant de Paragon accrochera une truie à la roue arrière de son vélo pour s'éclairer la nuit ...je ne voit pas ce qu'il y a de si "génialissime " là dedans , excuses moi !"
Thomas éclate de rire .Puis il reprend son calme et son souffle avant de poursuivre ...
_"Mais tu ne comprends donc pas Harry?Il veulent créer une bombe humaine , un soldat d'une puissance inégalée , qui aura un passé , un cerveau et une raison ...pas comme ces abrutis de robots à la con !Il nous manque juste un volontaire enfin ...pour l'instant "
"AH c'était donc ça ?Donc c'est pire que ce que je craignais , la comtesse est folle , ça je m'en doutais un peu , mais qu'elle t'ai si facilement embobiné dans ses délires , ça me fous en rogne Thomas crois moi , c'est toi qui ne comprends rien à rien , et tu sais très bien que moi aussi je me fous de ces connards de politiciens !!!"
Excédé, Harry attrape son trench-coat au vol et part sans se retourner et en claquant la porte ...il a décidé d'aller boire un verre en ville ,seul ...
Thomas soupire bruyamment puis s'affale dans le canapé pour réfléchir un instant à tout ça et tenter de prendre du recul , quand son portable se met à vibrer et danser sur la table basse.
"Allo , Covax ?c'est Jonas là , venez vite mon vieux , on a du nouveau !" Et il raccroche subitement.
A son tour , Thomas attrape son manteau et disparait dans cette froide soirée d'octobre , en laissant derrière lui ses états d'âme et son sourire ...
On raconte que c'est cette nuit là que le projet "Citadel" est né, dans le laboratoire 23 de Crey...
Harry a démissioné 3 jours plus tard , après un incident qui a causé la quasi-destruction de son laboratoire .Il devait être distrait ce jour là , et n'avait pas supporté la mise à pied sans solde quinze jours que les sbires de la comtesse lui avaient imposé...
Il ne reverra plus jamais son meilleur ami vivant .
On a retrouvé son corps 3 mois plus tard ,gisant dans la salle de bain d'un motel verreux , aux abords de Brickstown.
"Surdose de médicaments", selon les conclusions d'un médecin légiste qu'Harry n'a jamais réussi à retrouver.
Tous les collaborateurs du projet sont aujourd'hui morts et personne n'a pu prouver que la mort de Thomas Covax , de Jonas et de quatre autres chercheurs parmi les meilleurs des Etats-unis sont morts en l'espace de 3 mois dans des circonstances plus que douteuses.
Aucune autopsie n'a été pratiquée car aucune des 6 familles des scientifiques concernés n'en a fait la demande.
Pour autant ,un juge nommé Damian Fletcher Junior saisi de l'affaire a jugé curieux le soudain enrichissement des familles concernées,dont certaines vivent aujourd'hui dans les Caraïbes , à Panama ou en Suisse.
Le Juge lui même fut retrouvé mort , pendu dans sa luxueuse Villa de la banlieue de Washington...il n'avait que 29 ans au moment des faits.
Le brillant docteur Liebiewsky décida alors de quitter les Etats-Unis et de se réfugier dans les Insoumises , ou un mystérieux mécène lui proposa tout le crédit nécessaire pour poursuivre ses recherches à son compte ...il avait alors 44 ans.
Il ne se remettra jamais vraiment de la mort suspecte de son meilleur ami , ni du divorce d'avec sa femme qui s'en suivit de peu .
Pour autant il allait enfin pouvoir être libre de mettre secrètement au point une arme qui lui permettrait un jour de venger Thomas , peut être d'ailleurs avec l'aide de ses nouveaux collaborateurs ,peu scrupuleux mais particulièrement efficaces dans leurs domaines respectifs ...


Dernière édition par Dr.Sweetsong le Mar 19 Juil - 9:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Sweetsong

avatar

Nombre de messages : 930
Age : 42
Localisation : Bretagne/France
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   Lun 18 Juil - 19:40

FIN

(Merci d'avoir eu la patience d'aller jusqu'au bout ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: à propos du "Docteur Sweetsong" ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
à propos du "Docteur Sweetsong" ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sanvic - Rue Victor Hugo > Rue Docteur Brouardel
» Le site de Coatching du Docteur Dukan
» régime du docteur rougier
» A propos des noms des Magic Babies
» A propos des drogues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diamond Corp :: DC sur city of heroes (archives) :: Archives :: Backgrounds et libre écriture-
Sauter vers: